Les quatre visages de l’e-invoicing

Nous savons que vous savez.

Vous êtes un ou une comptable belge et vous savez que l’e-facturation est un sujet brûlant.

Par contre… qu’est-ce que ça signifie exactement ? Le téléphone (virtuel) sonne souvent, vos confrères et consoeurs nous posent pas mal de questions sur ses avantages et inconvénients. Eh oui, nous avons là aussi une bonne dose d’expertise maison. 

e invoicing blog

Ce n’est pas si difficile

Et ce ne sont pas des salades. Certes, le paysage belge provoque parfois des enchevêtrements complexes, mais le concept en lui-même est finalement très simple.

E-invoicing vs facturation électronique.

On confond souvent, mais il y a bel et bien une différence entre « facturation électronique” et “e-invoicing”. 

Une facture électronique est similaire à la facture papier… à ceci près que vous l’ouvrez en format pdf ou jpeg sur votre ordinateur. Malgré le monde des affaires über-moderne d’aujourd’hui, elles génèrent toujours un travail supplémentaire; vous devez les traiter manuellement dans la compta.

Une e-invoice est un message numérique en langage informatique. Dans le monde entier, le Universal Business Language (UBL) est le format de fichier standardisé pour les échanges commerciaux électroniques entre entreprises et pouvoirs publics. Cela se fait par le biais de Peppol, un réseau européen tellement populaire qu’il a franchi les frontières et s’est même implanté à Singapour, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

9 zéros.

UBL et Peppol facilitent votre comptabilité et, par extension, votre vie. Saviez-vous que rien que dans notre plat pays, 1.000.000.000 de factures atterrissent chaque année dans nos boîtes aux lettres (électroniques) ? Si nous choisissions tous unanimement l’e-facturation automatisée, nous économiserions 3 à 4 milliards d’euros. Sans parler que l’environnement ne s’en porterait pas plus mal non plus. 

Go go, l’e-invoicing !

Sécurité, fiabilité et hausse de la productivité font office d’arguments de poids en faveur de l’e-invoicing. Notamment grâce à sa compatibilité avec les logiciels ERP ou les solutions telles que ClearFacts, qui automatisent les étapes de pré-comptabilité et les paiements en ligne. 

4 scénarios d’e-invoicing qui vont vous faire dire : « Aaaaah, ça y est, je comprends ».

Scénario 1 : e-invoicing entre deux entreprises.

Un fournisseur envoie une e-facture, soit une e-invoice, à son client. Tous deux sont connectés au réseau Peppol via un access point. Voyez ça comme une passerelle permettant d’envoyer des informations cryptées via ce canal. Chaque entreprise doit s’inscrire auprès d’un access point. Et devinez quoi : CodaBox est un point d’accès. Bien sûr, nous avons toujours une bonne nouvelle en bonus : avec notre outil VOILA, vous recevez automatiquement les e-factures de vos clients.

E-invoicing entre 2 entreprises ? Eh bien, ça marche comme ceci.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par CodaBox (@lifeatcodabox)

Scénario 2 : e-invoicing entre une entreprise et l’administration.

Mercurius does the magic. Via cette plateforme, les entreprises peuvent envoyer des e-factures aux services publics belges.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par CodaBox (@lifeatcodabox)

Scénario 3 : e-invoicing lorsqu’une entreprise n’est pas connectée à Peppol.

Alors pensez : Hermès.

Comment envoyer des e-factures à un client qui n’est pas enregistré sur Peppol ? Comme ceci, donc.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par CodaBox (@lifeatcodabox)

Scénario 4 : e-invoicing vers les consommateurs.

Dans ce cas, on appelle Zoomit et/ou Doccle à la rescousse.

Comment faire parvenir une e-facture aux particuliers ? Comme nous vous le montrons ici, tiens.

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by CodaBox (@lifeatcodabox)

Vous voulez en savoir plus sur l’e-facturation et la solution VOILA de CodaBox ? Complétez vite ce formulaire

    Je suis d’accord avec la politique de confidentialité de CodaBox.

    Ces autres contenus vont vous intéresser...

    codabox,coda,soda,caro,voici,voila,fiduciaire digitale,digital accounting,comptabilité numérique,comptabilité digitale,comptabilité électronique

    La comptabilité numérique à portée de clic

    N'hésitez pas à nous appeler ou à nous envoyer un mail pour plus d’infos et un aperçu des tarifs (… abordables !).